Mentions légales

Accueil ANECDOTES.

Copyright 2012 Doyenné de Sablé

 

 

Doyenné de Sablé

B

R

U

L

O

N

 

L

O

U

E

 

 

S

O

L

E

S

M

E

S

 

C

H

A

N

T

E

N

A

Y

 

N

O

Y

E

N

 

P

A

R

C

E

 

 

P

R

E

C

I

G

N

E

 

St

D

E

N

I

S

 

 

 

V

A

L

L

O

N

 

 

V

I

O

N

 

 

Retour au site du Doyenné de Sablé

Paroisses

 

BRULON

 

CHANTENAY VILLEDIEU

 

LOUE

 

NOYEN SUR SARTHE

 

PARCE SUR SARTHE

 

PRECIGNE

 

SABLE SUR SARTHE

 

SAINT DENIS D’ORQUES

 

SOLESMES

 

VALLON SUR GEE

 

VION

 

 

 

 

Les copies des actes originaux sont accessibles « en ligne » sur le site des Archives départementales de la Sarthe.

ASNIERES SUR VEGRE

BENEDICTION DE LA SECONDE CLOCHE EN 1730

Cet acte est précédé, en haut de page de cette note :  

«cloche nommée Georges Hilaire, par Georges Loys, seigneur d’Asnières, curé de céans (?) qui de ses deniers m’a donnée. Nous prions Dieu qu’il vous préserve d’orages et de fortune».

 

La date de 1626 indiquée en marge de cette note est peut être la date qui était sur la cloche remplacée. La note indiquerait donc le nom de cette cloche et celui de son donateur.

 

Pour le reste, vous en trouverez la transcription ci-dessous

Aujourd’hui 12 novembre 1730, a été faite par nous, Louis Thébaudin, prêtre curé de la paroisse d'Asnières la bénédiction de la seconde cloche de cette paroisse ... la permission qui nous en avait été donnée par Monseigneur l'évêque du Mans du 22 septembre 1730, laquelle a été nommée par Messire prieur les vénérables doyens, chanoines et autres prêtres et clergé du Mans , seigneurs patrons fondateurs et hauts justiciers de cette paroisse représentés par Messire Michel Roger l'un d'eux et leur député (?) et par haute et puissante dame Marie Gabrielle le Cirier de Neufchelles épouse de haut et puissant seigneur Messire Jacques Samuel Le Clerc Chevalier seigneur, Marquis de Juigné Verdelles, Baron de champagne et autres lieux, maître de camps du régiment d’Orléans infanterie, Marie Julienne et ont ….. les cérémonials …… requis être, en présence de plusieurs gentils hommes et autres personnes notables soussignées :

 

Neufchelles de Juigné, L H de Crux, Roger de Clairmont, Marie de Longueil, Angélique Girouardière, A. L. Leclerc, Gaston Des Hayes, Pierre de la Haye, C de Lamboul, écuyer, ainsi que les écclésiastiques présents...

 

 

 

ASNIERES SUR VEGRE

CAVEAU DE MM DE SCEPEAUX  -  1781

Dans le cours des mois d’octobre et de novembre de la présente année 1781, messieurs Joseph-Pierre de Scepeaux, maréchal des camps et armées du Roy, commandant du Forez, Lyonnais et Beaujolais, et Yves-Alexandre de Scepeaux, son frère, ancien major au régiment de Saint Jal cavalerie, tous les deux chevaliers de l'ordre royal et militaire de Saint Louis, pour éviter les difficultés qui se sont rencontré dans l'inhumation de Messire Claude-Henri-Gaston de Scepeaux, leur frère par rapport à la nouvelle déclaration de sa Majesté Louis Seize qui défend absolument toute inhumation dans les églises à moins que ceux qui la désirent et qui y ont droit ne fassent construire pendant leur vie leur caveau, Messieurs de Scepeaux, donc, ont fait construire le leur dans la nef de cette église, ont prié Monsieur le curé soussigné de bien vouloir se charger de l'exécution de cette entreprise, l'ont prié en outre de vouloir bien faire rédiger par un notaire royal  dans une assemblée de paroisse que leur intention formelle est qu'il ne soit jamais ensépulturé personne dans le dit caveau qu'eux et leur famille ce que le Sieur Curé a fait rédigé en acte de paroisse par Me Etienne Brossard de La Guiberdière, notaire royal, feudiste et fermier du prieuré d'Avoise y demeurant, par acte attesté de lui le jour de Toussaint de la présente année 1781, dont copie doit être déposée au Trésor des papiers et titres de la fabrique.

Signé: Gobin Delavallée, curé d’Asnières

 

 

 

 

 

ASNIERES SUR VEGRE

BENEDICTION DE LA GROSSE CLOCHE EN 1785

Le onze juilet 1785, nous Julien Guillory de La Villebalet,chanoine de la cathédrale du Mans, avons béni en l'église Saint-Hilaire d'Asnières avec les cérémonies et formalités requises une cloche nouvellement fondue pour le service de la paroisse en vertu de la commission qui nous a été adressée par l'Illustrissime et révérendissime évêque du Mans donnée au Mans en son palais épiscopal sous le seing et le fléau de ses armes et le contreseing de son secrétaire le 26 mai dernier, signé F.Gaspard, évêque du Mans et Petit, son secrétaire. Laquelle a été nommée Marie Perrine, par Messire Yves Alexandre de Scepeaux, ancien major de cavalerie, seigneur de Moulinvieux en cette paroisse, oncle, et par haute et puissante dame Marie de Scepeaux, comtesse de Roussy, épouse de Messire Jacques Salomon, comte de Roussy, grand maitre héréditaire du duché de Reims, maitre de camp, commandant de la cavalerie de la Reine, assistée de Messire Joseph Pierre Henri Marquis de Scepeaux, maréchal des camps et armées du Roi, commandant en chef des provinces du Lyonnais, Forez et Beaujolais, père, et de haute et puissante dame Marguerite Françoise Geslin, marquise de Scepeaux, neveu, accompagnée de Messire Jean Baptiste de Bastard de Fontenay, seigneur de Dobert, ancien capitaine des vaisseaux du Roy et Chevalier de Saint-Louis, de Messire Marc Prosper de Girard Charnacé, lieutenant colonel d'infanterie, chevalier de l'ordre militaire de Saint-Denis, seigneur du Plessis d'Auvers, de Messire Pierre Trotté de Maisonneuve, capitaine d'infanterie, de Messire René Trotté, curé de Saint Pierre des Bois et de plusieurs autres soussignés.

 

 

 

 

 

 

AVOISE

ANNOTATIONS SUR LES ANNEES 1709, 1710 et 1711

Les trois textes ci-dessous ont été trouvés à la dernière page des registres des années 1709, 1710 et 1711 des registres des de la cure d’Avoise.

Les prêtres d’alors annotaient quelquefois les registres par un résumé des faits marquants de l’année, certains, comme ici, le faisaient quelquefois en vers.

 

Dans l’an mil sept cent neuf, et l’hiver et la guerre

Firent beaucoup de malheureux

L’hiver rude et trop rigoureux

Fit presque tous périr les arbres de la terre

La moisson et les vins périrent avec eux

 

Dans l’an mil sept cent dix, la moisson abondante

Adoucit un peu nos malheurs

Sans néanmoins tarir les pleurs

Que tira de nos yeux une guerre sanglante

Mais la mortalité beaucoup plus affligeante

Fût enfin ce qui mit le comble à nos douleurs

 

Dans l’an mil sept cent onze, on vit croître les eaux

Et former un nouveau déluge

Les maisons, tels furent nos maux

Ne furent pas pour tous un assuré refuge

De tous les revenus, par un tribut nouveau,

Le prince fit lever la dixième partie,

Ce comble des impôts fut un pesant fardeau,

Mais trop heureux encore, on nous laisse la vie

 

 

 

 

PARCE SUR SARTHE

BENEDICTION DE LA PETITE CLOCHE EN 1692

Ce …………………… et commission à Monsieur le Curé de Saint-Martin de Parcé pour faire à la bénédiction d’une cloche qui a été fondue pour sonner à sa paroisse et y obtenant toutes les formalités prescrites par le rituel d’Angers

Ce six juin mil six cent quatre vingt douze

Signé : H.E. Dangeu..

 

Aujourd’hui, seizième de Juin mil six cent quatre vingt douze, nous Louis Giroux, prêtre curé de Saint-Martin de Parcé, en conséquence du mandement à nous donné par Monseigneur l’Evêque d’Angers dont la copie est ci-dessus. L’original ……………  nous avons eu assistance de Messire Antoine ……. Prêtre,  Pierre ………..autres prêtres et habitants soussignés, fait la bénédiction de la petite cloche pour mettre au clocher de la dite église Saint-Martin fondue depuis peu sur laquelle est écrite et gravée Madeleine ……….. Dame de Mirepoix choisie pour marraine comme dame de la dite église de Saint-Martin du dit Parcé dont ses auteurs(?) sont fondateurs (?) à cesse de quoi avons fait les fonctions nécessaire portées par notre rituel avec assistance de Gabriel Le Blaye procureur fiscal du dit Parcé pour l’absence (?) de Ma dite Dame pour quoi nous avons ………..

 

 

 

 

 

 

 

 

PARCE SUR SARTHE

ACTES DE BAPTEME EN 1529

En apvril apres pasques l'an mil vc xxix

Item le iie [=2ème] jour dudit moys par moy Denis chauvin prebtre

une fille de Jehan Lebanier et Marguerite Hayes sa femme une

nommée Jehanne et fut parrain marc moreau demorant

a fiescourt et Roulline duchene mere et Jehanne fille de gillot

hayes peres et meres de ladite margueritte marraygnes

 

(à cette époque il y avait 2 marraines par fille baptisée et 2 parrains

par garçon; ici la 1ere marraine est la grand-mère maternelle de

l'enfant, la seconde sa tante)

[Explication du haut de page: jusqu'en 1582 on utilisait le calendrier

julien et l'année commençait le jour de Pâques. Une même année pouvait  donc posséder deux fois le mois d'avril; c'est le cas ici de 1529. Pour s'y retrouver on parlait de jour après Pâques et de jour avant Pâques;

 

On peut constater en page 5 du registre sur les archives en ligne: l'année 1529 se

termine entre le 19 et le 27 avril, alors qu'elle avait commencé le 2 un an auparavant...]

Ces actes font partie des plus anciens de la Sarthe.

La paroisse de Dissé sous Ballon a des actes de baptêmes datés de 1515 (mais il s'agit d'extraits recopiés ultérieurement) et les registres de Chantenay remontent à 1522. Viennent ensuite ceux de Parcé sur Sarthe (1529).

 

 

 

 

 

 

Paroisse de

PARCE SUR

SARTHE